Le sourire : mon arme secrète

Fut un temps où ma vie n’était pas aussi équilibrée qu’aujourd’hui. Je n’étais pas heureuse, j’avais du mal à trouver ma place dans la société et mon état général s’en ressentait. Un cercle vicieux se mit alors en place : je n’étais pas heureuse, donc je ne souriais pas. Je renvoyais donc une image assez négative aux autres, qui n’avaient pas envie de me parler dans ces conditions, et donc je me renfermais un peu plus dans ma solitude et mon désespoir.

En observant une de mes amies proches, je découvrais qu’en souriant généreusement comme elle le faisait, les gens venaient spontanément lui parler car elle dégageait une joie de vivre communicative, malgré son lot de problèmes personnels.

Cette période fut un tournant dans ma vie : mes études ont fait que je suis partie vivre loin de mes proches, et j’ai du tout recommencer à zéro, dans une ville où personne ne me connaissait. Je décidais alors de recommencer ma vie du bon pied, et sourire allait être mon premier pas vers le bonheur.

Vous n’imaginerez jamais à quel point ce simple sourire à changer ma vie.

Premièrement, sourire a changé ma façon de me voir et d’apprécier ma vie. Je suis devenue optimiste, moins stressée par l’inconnu et l’avenir. Sourire, c’est d’abord s’accepter pour qui nous sommes vraiment. J’ai cessé de me préoccuper du regard des autres, j’ai décidé de vivre ma vie comme je l’entendais. La vie est courte, profitons-en et sourions-lui !

D’autre part, sourire a changé ma relation aux autres. Les personnes que je croise viennent plus facilement vers moi, apprécie mon sourire et ma bonne humeur. Parler à quelqu’un qui a le sourire est tellement plus agréable que parler à quelqu’un qui fait systématiquement la tête. Je le comprends maintenant… Respirer la bonne humeur inspire également les autres, notamment au travail, et génère une ambiance beaucoup plus agréable dans laquelle travailler.

Pour autant, chacun a son lot de problème. Un sourire peut cacher une souffrance. Masquer cette souffrance peut aider à aller mieux mais il ne faut pas oublier de toujours chercher à résoudre la cause de notre mal-être. Une aide extérieure peut être utile, mais c’est surtout une quête personnelle qu’il faut entreprendre afin de s’accepter tel que l’on est : apprendre à s’aimer, à se connaître et trouver sa voie dans la vie en général.

Une fois que le travail sur soi est effectué et que nous nous acceptons ainsi, nous sommes prêts à aller vers les autres et faire de belles rencontres.

 

Publicités

Publié par

Passionnée par la culture et la nature ! Je partage avec vous des astuces, des pensées, des découvertes, des voyages et autres coups de cœur autour de la culture et du naturel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s